Accompagnement > Diététicienne et Kinésithérapeute

Importance de la prise en charge nutritionnelle en cancérologie

Les diététiciennes interviennent à tous les stades de la maladie, dès l’hôpital de jour et jusqu’aux soins palliatifs en s’adaptant aux besoins mais aussi aux envies des patients. Dans la phase curative, le signe d’alerte correspond généralement à une perte de poids de 5 %, mais il est préférable de détecter les besoins très tôt pour certains malades, ce qui est souvent le cas grâce au travail d’équipe de Saint-Antoine. Au-delà de l’aspect nutritionnel, la notion de « plaisir » est très importante dans toutes les phases de la maladie. Chez les patients hospitalisés, les goûts sont souvent modifiés et ils sont en perte de repères gustatifs. Il faut alors proposer d’autres pistes pour éviter la dénutrition et élargir les choix alimentaires tout en apportant du plaisir. Comme pour la socio-esthétique, il convient d’avancer au rythme du patient et de procéder par étapes.

En hospitalisation, Audrey Gabilly : 01 49 28 03 81
En hôpital de jour, Jessica Gérol : 01 49 28 20 57

Importance de la prise en charge en soin de rééducation en cancérologie

Nous disposons dans le service d’une kinésithérapeute, Madame Véronique URBIN (présente une demi-journée dans le service du lundi au vendredi) dont le rôle est la prise en charge soins des patients hospitalisés.
Les soins de kinésithérapie effectués pendant l’hospitalisation sont principalement:

  • Aide et reprise de la marche chez les patients qui sont restés alités pendant plusieurs jours ou semaines
  • Entretien musculaire
  • Soins de confort et massage pour les patients ayant des syndromes algiques
  • Kinésithérapie respiratoire pour les patients souffrant d’une pathologie respiratoire

Pour pouvoir disposer de ces soins, ses soins se font sur prescription médicale par un des médecins du service